Pour la consommation humaine ? Efficacité douteuse

Catégorie :

Vous connaissez peut-être la terre de diatomées comme agent antiparasitaire naturel (contre les cafards, les puces et d’autres insectes), qui agit en asséchant les insectes.

En raison de ses propriétés abrasives (semblables à la poudre de pierre ponce), on le retrouve également dans certains exfoliants, ombres à paupières et autres produits cosmétiques et de soins personnels.

Mais c’est l’utilisation de la terre de diatomées de qualité alimentaire comme une sorte de “complément alimentaire” qui a retenu l’attention ces derniers temps.

La terre de diatomées fait l’objet d’une promotion pour tout :

  • de l’amélioration du cholestérol sanguin,
  • du niveau d’énergie,
  • de la clarté mentale et de l’humeur
  • à la guérison de l’arthrite,
  • des hémorroïdes,
  • de l’hypertension,
  • du cancer,
  • du vertige,
  • des maladies parodontales,
  • des douleurs au dos,
  • de l’insomnie
  • et de l’obésité.

Il est présenté comme un moyen de rendre vos cheveux brillants, vos ongles résistants et votre peau d’apparence fraîche.

Les partisans, qui mélangent la poudre avec de l’eau ou du jus, croient que son action de “gommage” agit aussi comme un nettoyage du côlon et débarrasse le corps des parasites intestinaux, virus, résidus de médicaments, pesticides et métaux toxiques qui sont censés contribuer aux maux digestifs et menstruels, parmi d’autres maladies.

Il ne semble pas y avoir de limites terrestres à ce que cette “terre” peut faire.

Outre l’abondance de témoignages sur certains sites très douteux de vente ou de promotion de la terre de diatomées, on peut s’interroger ; d’où viennent ces notions si éloignées ?

  • Selon une étude réalisée en 2011 dans le domaine de la science avicole, la terre de diatomées a le potentiel d’éliminer les parasites chez les poules élevées en liberté dans des élevages biologiques.
  • Une autre étude réalisée il y a quelques années a révélé que la terre de diatomées peut aider à éliminer les métaux lourds de l’eau. Cependant, comme aucune des deux n’impliquait de personnes, ces résultats ne s’appliquent pas nécessairement aux humains.
  • La seule étude publiée chez l’humain que nous avons trouvée, publiée dans l’European Journal of Medical Research en 1998, indiquait que la consommation de terre de diatomées trois fois par jour pendant huit semaines était associée à une amélioration des taux de cholestérol et de triglycérides.

 

Mais l’étude était très petite et n’avait pas de groupe témoin.
Les résultats n’ont pas été reproduits depuis.

Beaucoup des bienfaits supposés de la terre de diatomées sont attribués à sa silice, la forme que prend le silicium minéral lorsqu’il est lié à l’oxygène.

L’Académie nationale des sciences, qui fixe les apports nutritionnels recommandés pour les nutriments, affirme que:

“le rôle fonctionnel du silicium chez l’homme n’a pas encore été identifié, bien que des études animales montrent que le silicium peut être impliqué dans la formation des os “.

Et comme l’indique un article de synthèse paru en 2013 dans l’International Journal of Endocrinology, le silicium améliore la qualité et la minéralisation des os et a été associé à une densité osseuse accrue.

D’autres articles émettent l’hypothèse que la diminution de la teneur en silicium dans les tissus pourrait être liée à des troubles dégénératifs liés à l’âge, comme l’athérosclérose, bien que les mécanismes d’action ne soient pas clairs.

Selon la Natural Medicines Comprehensive Database, qui évalue les thérapies complémentaires, le silicium alimentaire est peut-être efficace pour améliorer la solidité des os (bien que des quantités plus élevées ne semblent pas aider les femmes post ménopausées).

 

Les données probantes sont insuffisantes pour évaluer l’efficacité du silicium pour les maladies cardiaques, les problèmes digestifs, la perte de cheveux, la démence ou tout autre problème pour lequel des vendeurs peu scrupuleux font la promotion.